Samedi 12 Octobre 2019 : 36e colloque des Amis de Léoncel

MONASTÈRES, RESSOURCES ET TERRITOIRES DE MONTAGNE – Retour sur le colloque.

Les recherches présentées dans les colloques de Léoncel depuis 1984 et publiées dans les Cahiers de Léoncel ont d’emblée mis l’accent sur l’importance des ressources montagnardes pour le monastère, en premier lieu l’élevage et la forêt.. Le thème retenu cette année met l’accent sur le rapport des moines aux ressources et aux territoires montagnards, fil conducteur des recherches collectives sur Léoncel et le Val-Sainte-Marie animées par Michel Wullschleger. Les approches envisagées sont les suivantes : les modes d’exploitation de ces territoires par les moines et autres religieux ; les conflits et questions de délimitations à toutes échelles (entre évêques, entre utilisateurs) et l’imbrication des domaines et usages monastiques dans des territoires définis et pratiqués par d’autres (Église, seigneurs, communautés villageoises de montagne et de piémont) ; les circulations des hommes et des bêtes ; les matériaux et l’adaptation de l’architecture

Cette journée d’étude s’est déroulée dans le salon aux Gypseries de Saint-Antoine-l’Abbaye (Isère), et a été suivie d’une visite de l’exposition temporaire « Chemins d’étoiles, Reliques et pèlerinages au Moyen Âge », présentée par la directrice du Musée départemental de Saint-Antoine.

Les actes du colloque seront publiés dans le Cahier de Léoncel N° 30, en avril 2020.

Ouverture du colloque : Yannick Veyrenche

Ce 36e colloque a été l’occasion d’un état de la recherche en Auvergne-Rhône-Alpes sur les ressources monastiques, sur les rapports entre moines et territoires montagnards. Des avancées nouvelles ont été présentées, au-delà des recherches déjà faites sur les domaines de Léoncel, de la chartreuse de Bouvante, de la chartreuse des Écouges.

Les communications extrêmement enrichissantes ont fait écho aux travaux des Amis de Léoncel. Trois questions ont sous-tendu les réflexions des intervenants.

  • Quelle implication du monastère dans l’exploitation du domaine ? Faire-valoir direct ou indirect ? La distinction est peut-être trop simple, car le faire-valoir indirect ne signifie pas le désengagement.
  • Quelles ressources pour un monastère de montagne ? Des alpages, des eaux, des forêts – ressources qu’il faut rendre complémentaires de celles de la plaine.
  • Quelles relations avec la population ? Les rôles varient, suivant les époques et les lieux : encadrement, spirituel ou seigneurial, coopération économique avec fermiers ou albergataires.
Yannick Veyrenche – Ginette Guillorit -Fabrice Mouthon

Communication de G. Guillorit. « Possessions des moines de Léoncel dans le Vercors : bilan de 35 ans de recherches ». Synthèse des travaux sur les possessions en montagne des moines de Léoncel, à partir notamment des nombreuses études de Michel Wullschleger publiées dans les Cahiers de Léoncel, et en rappelant l’étude de Philippe Josserand dans le Cahier de Léoncel N° 15 (« Quinze années de recherche »). Dans un contexte géopolitique en évolution, du XIIe au XVIII e siècles, les modes de constitution et d’exploitation du domaine se transforment, s’adaptent aux projets des abbés et aux volontés des autres acteurs. L’aboutissement forme un ensemble important et divers de droits et de propriétés, comme le montre la vente des biens à la Révolution.

La liste des articles publiés dans les Cahiers de Léoncel sur ce thème figure plus bas : les numéros des CL peuvent être commandés auprès de l’association (voir onglet Ressources).

Dans la salle aux gypseries

Communication de Fabrice Mouthon. « La montagne des monastères. Le temporel des monastères alpins : constitution, aménagement, modes d’exploitation, XIIe – XVe siècles ». Réflexion d’ampleur sur les domaines temporels des monastères alpins, de montagne et de vallée. Sont analysées et présentées les modalités de formation, les diverses ressources, les procédures d’exploitation, dans une perspective globale. L’intervenant met en évidence une implantation différenciée entre Préalpes et Alpes.

Michèle Bois

Communication de Michèle Bois. « La commanderie des Templiers de Toussière (Lus-la-Croix-Haute, Drôme) » . L’établissement est attesté dès le XIIe siècle, par ses relations avec d’autres établissements monastiques. La toponymie locale en garde la trace. Isolée dans une montagne transformée par la déprise agricole, subsiste l’église de la commanderie, préservée par une transformation en bergerie. Le résultat de fouilles récentes est présenté.

Josselin Derbier,

Communication de Josselin Derbier. « Les moniales de Bertaud dans leurs montagnes ». Analyse de la création et du développement du domaine de la chartreuse féminine de Bertaud (La Roche-des-Arnauds, Hautes-Alpes), en montagne et dans la plaine, et mise en évidence d’une « stratégie de consolidation du domaine ». Description des pratiques agricoles et pastorales.

Josselin Derbier avait présenté les recherches archéologiques récentes sur la chartreuse de Bertaud lors du 34e colloque des Amis de Léoncel (Cahier de Léoncel N° 28).

Cour de l’abbaye
Auberge de l’Abbaye

Communication de Yannick Veyrenche. « Des monastères de plaine en quête de pâturages ». Réflexion sur les pratiques des monastères de la moyenne vallée du Rhône au XIIIe siècle, mettant en place des transhumances, à des périodes différentes.

Bruno Varennes

Communication de Bruno Varennes . « Exploiter les ressources de la montagne. Droits et aménagements du torrent de la Gresse par les moines bénédictins de Vif ». Étude de la stratégie patrimoniale du prieuré de Vif (Isère), privilégiant les droits et possession dans les vallées plutôt qu’en montagne. L’intervenant utilise l’exemple des droits d’eau sur la Gresse et le Champas pour caractériser la politique économique du prieuré, mais aussi sa recherche d’indépendance.

Salle aux gypseries
Joséphine Moulier

Communication de Joséphine Moulier. « Prieurés et prieurés-cures en moyenne montagne cantalienne, XIIIe – XVIe siècles ». La montagne cantalienne a compté un très grand nombre de prieurés et de prieurés-cures. L’auteure analyse leurs rôles, leurs rapports avec seigneuries et communautés. Elle montre l’adaptation de ce réseau à la vie en montagne.

Sidonie Bochaton «

Communication de Sidonie Bochaton. « Produire dans le massif des Mémises – Les chanoines réguliers de Meillerie et leur territoire XIIIe – XVIIIe siècles  » Le prieuré de Meillerie (Haute-Savoie) a construit un domaine étagé, du lac Léman à la « grande montagne » des Ménises, en l’ordonnant pour s’assurer une production diversifiée et régulière.

Julie Dhondt

Communication de Julie Dhondt. « Les chanoines de Saint-Antoine et la montagne : réseau de dépendances et exploitation du territoire ». L’intervenante décrit la lente constitution du domaine des antonins, l’importance de l’enjeu montagnard, les conflits avec les puissances religieuses alpines. Elle montre l’importance du réseau d’établissements pour le statut de l’ordre et pour économie, mais aussi son rôle dans la diffusion du culte de saint Antoine.

Christian Maurel

Christian Maurel, président de l’Association française des Amis des Antonins, a annoncé le concert du 21 décembre de l’ensemble Vox in rama à Saint-Marcellin. À l’occasion du 900e anniversaire de la consécration de l’abbatiale par Calixte II, l’association produit un disque au contenu totalement inédit Les chants de dévotion à saint Antoine.

L’achat de ce disque sera possible au concert, mais également via les Amis des Antonins. Site :www.les-amis-des-antonins.com/

Géraldine Mocellin, directrice du Musée de Saint-Antoine; lors de la présentation de l’exposition « Chemins d’étoiles » du Musée de Saint-Antoine
Exposition  » chemin d’étoiles  » – Évocation du trésor de Saint-Antoine
Exposition « Chemins d’étoiles » – Reliquaires médiévaux

C


Liste des articles traitant du domaine montagnard de l’abbaye de Léoncel

publiés dans les Cahiers de Léoncel

Bibliographie établie par Ginette Guillorit

– CAHIER N°1

Les cisterciens et les animaux – Père Jean de la Croix

Les moines de Léoncel et l’élevage – M. Wullschleger

Chemins de transhumance et itinéraires anciens de la vallée de la Gervanne – J.N. Couriol

– CAHIER N°2

Les domaines de l’Abbaye de Léoncel, une première approche et dossier cartographique – M. Wullschleger

– CAHIER N°3

Seigneurs locaux et l’abbaye de Léoncel, exemple des Lantelme de Gigors – J.N.Couriol.

Les diverses sources de l’histoire du plateau d’Ambel – M. Wullschleger

– CAHIER N°4

Le partage de 1190/1192 – M. Wullschleger

­– CAHIER N°5

Cisterciens de Léoncel, les chartes du premier demi-siècle – M. Wullschleger

– CAHIER N°6

Les domaines gérés par les moines cisterciens de Léoncel (1739-1790) – M. Wullschleger

– CAHIER N°7

Charchauve, Côte Blanche, Le Chaffal et Comberoufle dans les chartes de Léoncel au XIIIe siècle­­ –Bernard Jobin

Les cisterciens de Léoncel sur le plateau de Combe-Chaude au XIIIe et leur conflit avec la communauté de Charpey – M. Wullschleger

CAHIER N°10

L’ordonnance forestière de 1669 et les forêts ecclésiastiques – Georges Plaisance

La commission royale de Réformation dans les forêts de Léoncel – B. Jobin

Valfanjouse : formation et exploitation d’un domaine de l’abbaye de Léoncel (XIIe – milieu XIVe siècles) – Philippe Josserand

La Vacherie dans l’histoire de Léoncel – J.N. Couriol

L’élevage ovin à Léoncel et la production de laine (XVIIe et XVIIIe siècles) – Christine Boekholt

– CAHIER N°12

Une seigneurie monastique en Vercors : l’abbaye de Léoncel et les communautés paysannes XIIe-XIIIe siècles – Philippe Josserand

Moines et paysans dans les forêts de Léoncel au XVIIIe siècle – B. Jobin

Cisterciens de Léoncel et fermiers de la Grande Grange au XVIIIe siècle – Joëlle Tardieu

Albergements et arrentements au XVIe et XVIIe siècle sur la montagne de Léoncel – Christine Boekholt

– CAHIER N°13

Le comte et l’abbé – Pour une histoire de l’inscription de Léoncel dans les structures féodales du Valentinois – Philippe Josserand

Les domaines montagnards -Valfanjouse et Ambel – dans la première moitié du XVIe siècle – M. Wullschleger

– CAHIER N°14

Sur la montagne de Musan – M. Wullschleger

Quinze années d’études sur Léoncel. Bilan et perspectives de la recherche récente en histoire médiévale – Philippe Josserand

– CAHIER N°20

La disparition de la communauté cistercienne de Léoncel (1790 -1820) – M. Wullschleger

Extraits des aménagements de la forêt domaniale de Léoncel – Paul Charbonneau

– CAHIER N°21

Les cisterciens de Léoncel dans le mandement de Saint-Nazaire – M. Wullschleger

– CAHIER N°22

Les cisterciens de Léoncel dans leurs montagnes méridionales – M. Wullschleger

­– CAHIER 24

La vie pastorale sur le plateau d’Ambel depuis le Moyen Âge – M. Wullschleger

– CAHIER N°25

Les dernières difficultés de l’abbaye de Léoncel en forêt de 1777 à 1791 – M. Wullschleger

– CAHIER N°26

L’abbaye de Léoncel et les seigneurs laïcs (1137 – 1349) – M. Wullschleger

– CAHIER N°27

Abbaye de Léoncel, tradition pastorale et fromagère – M. Wullschleger

– CAHIER N° 28

Les cisterciens de Léoncel et leurs tenanciers du Royans – seconde moitié du XIIIe siècle – M. Wullschleger